La fonction contemplative

La fonction contemplative s’inscrit toujours dans une époque. Notre siècle à choisi de répéter en continu, une infime partie des informations du monde. Le neurologue Lionel Naccache a alerté sur les dangers de cette mise en boucle du cerveau et de la conscience en expliquant comment « les contenus stéréotypés et appauvris de ces consciences distraites créent une société inconsciente proche de la crise d’épilepsie collective ». Le jour du lancement de la chaîne d’information continue France-Info, un électricien m’a dit : « Ils lancent encore une chaîne d’information continue pour nous abrutir, mais le petit peuple le sait, il n’allume sa télévision que pour être accompagné, pas pour l’écouter ». Toutes les consciences d’une manière ou d’une autre, le savent, les dominantes et les dominées. En ouvrant d’autres fréquences, la dimension contemplative suspend cette crise d’épilepsie collective.